Nature morte final

Rédigé par ThirionJ - - Aucun commentaire

La réussite!

Suite et dernière partie sur l'étude d'une nature morte

Suite et fin sur l’étude de la nature morte

En appliquant tous les conseils donnés dans les précédents cours sur la nature morte, je vous propose maintenant de composer une aquarelle ou tout s’entremêlent: lumière, ombre, couleur, ambiance …

 

Introduction

La réussite d’une nature morte

lumière, ombre, couleur ,ambiance

La réussite de cette aquarelle réside surement dans le fait qu’elle doit être « vivante »…

Ce qui veut dire que l’ensemble du sujet doit être une histoire, que la composition ne doit pas être trop statique, l’ambiance rendue doit être magique, lumineuse, harmonieuse !

En appliquant tous les conseils donnés dans les précédents cours sur la nature morte, je vous propose maintenant de composer une aquarelle ou tout s’entremêlent: lumière, ombre, couleur ,ambiance …

Prérequis

Avant de vous lancer dans la réalisation de cette nature morte.

  • Il vous faut connaître les bases.
  • Avoir suivi et « réaliser » les trois cours des natures mortes précédentes.

C’est les conditions essentielles pour gérer les difficultés et surtout ne pas se décourager, particulièrement si vous débutez!

Le croquis

Choisissez un ensemble d’éléments qui s’accordent par le thème, leurs formes et leurs couleurs.

Le croquis

  • Réalisez ensuite un bon croquis de départ, juste dans ses proportions et, ou vous repérez toutes les zones de lumière à garder.
  • Vous pouvez aussi si vous débutez en dessin vous inspirer du croquis de ce tuto.

» Conseil : Le croquis de ce cours vous servira seulement de référence. Rassemblez et reconstituez la nature morte à partir d’objets que vous disposez de manière à vous rapprocher le plus possible du modèle, ambiance, lumière, position … «

Il vous aidera à mieux comprendre la disposition des objets, des ombres et lumière, la profondeur des plans, les lignes et les formes de la perspective de l’ensemble de la composition.

L'esquisse

Transférer votre croquis sur votre papier aquarelle en respectant au mieux vos proportions.

L’esquisse final

  • Choisissez vos couleurs et commencez à travailler.
  • Les ombres des différents éléments doivent être posées dès le départ, elles doivent bien sur être orientées toutes dans la même direction et ce en fonction de l’emplacement de l’éclairage. Elles doivent rester très légères et ne pas former des taches lourdes ou trop délimitées.
  • Les contours des objets peuvent s’évader dans le fond sur certains endroits (ex: partie droite dans le bas de la bouteille) les lignes verticales tout en étant droites peuvent aussi, par endroit, s’intégrer directement avec le fond.
  • Le fond peut reprendre les différentes couleurs employées dans les différents éléments en restant bien équilibré, ici dans l’exemple seule une légère tache de rouge rappelera la couleur de la tomate.
  • Le rythme de celui ci peut aussi se référencer à l’ensemble de votre composition, ici, il reste vertical aux alentours de la bouteille mais reprend la forme plus circulaire des ombres dans le bas à droite.

Derniers conseils

Laissez beaucoup de lumière dans votre aquarelle.

  • N’hésitez pas à jouer avec tous les effets d’eaux.
  • N’imposez pas trop de rigidité même si vos objets ont des formes bien définies.
  • Ne choisissez pas des formes ou des perspectives trop compliquées pour démarrer.

C’est ici que ce termine notre première approche de la nature morte, un sujet idéal pour faire ses premiers pas et mettre en pratique toute les bases et techniques mise à votre disposition sur notre site.

Un pas à pas de Joel Simon, nature morte au abricot, ou le but de l’exercice est d’apprendre à travailler séparément les différents éléments de la composition.

Sommaire

Première partie : Les oignons

Deuxième partie : Nature morte deuxieme partie

Troisième étape : Nature morte sur deux plans

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot wvtdu ?